top of page

En quête d'identité des jeunes gens de la plate-forme d'insertion de Romans (Drôme), découvrent au Mali une culture de liberté : celle des Touaregs. Confrontés à un espace où l'avoir est tellement restreint qu'il s'agit d'être, enfin, ils vont chacun tresser leur "Essabar".

 

La rencontre entre ces exclus du système et des hommes libres est le sujet du film. Permettre à chacun de tresser son abri intérieur, de dérouler les "Essabar"pour relier l'immensité des solitudes, en est le pari.

Essabar, c'est une natte tressée avec la paille fragile du désert. Elle se déroule pour abriter le feu du vent, pour protéger du froid les voyageurs qui s'arrêtent sous les étoiles. Elle devient, le temps des haltes, le seul repère dans l'immensité de sable.

 

Essabar, c'est l'abri que l'être tresse lui-même lorsqu'il n'a plus d'autres références que le ciel au-dessus de sa tête et la terre à fouler de ses pas.

 

PRIX FIFAP UNESCO

CLÉ D'OR DU FESTIVAL DE LORQUIN

 

AVEC LA PARTICIPATION: ACSE, MINISTÈRE DE LA CULTURE, FONDATION GAZ DE FRANCE.

Essabar ou l'abri de l'être

20,00 €Prix
bottom of page